MSADS

  • Présentation

    Le MSADS est éligible au CPF - Cliquez ICI

    Le Médiateur (trice) Social(e) Accès aux Droits et Services (MSADS) : une profession au service du lien social

    Le Titre Professionnel de médiateur(trice) sociale accès aux droits et services est défini par l’arrêté du 3 Janvier 2017. Dans le cadre déontologique de la médiation sociale, le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services contribue à entretenir et faciliter les rapports sociaux et à favoriser l’inclusion des personnes par son activité de médiation destinée à tout public. Il (elle) facilite l’accès aux services et aux droits, lève les incompréhensions entre les personnes et les institutions et aide à la prévention et à la résolution de conflits.

    Sa mission est d’accueillir ou d’aller à la rencontre des personnes en recherche d’information ou d’écoute, en difficulté ou en situation de rupture sociale. Il peut également être mandaté par une structure autre que son employeur. En position de tiers impartial, il contribue à faciliter les échanges ou à rétablir le dialogue entre les personnes, ou entre les personnes et les institutions (administrations, services dématérialisés…). Par une démarche d’écoute active et l’explicitation des normes, des codes, des points de vue et des conséquences sociales des comportements, il favorise l’émergence de solutions acceptables par chacun.

    Le MSADS se tient informé des évolutions du territoire d’activité. Il est inséré dans un réseau de professionnels (associations, administrations, etc.) et l’élargit si besoin afin de contribuer à la qualité du service rendu aux publics. Il contribue à des diagnostics de la vie sociale et échange des informations avec son réseau dans le respect des règles de confidentialité. Il participe à la conception d’activités supports à la médiation sociale, collabore à leur mise en œuvre et à l’évaluation des résultats. Il (elle) travaille en concertation avec ses partenaires et conduit l’action de médiation en complémentarité d’autres interventions ou prises en charge. Autonome dans le déroulement de ses activités, il rend compte régulièrement de son activité à sa hiérarchie (responsable de la structure ou du service de médiation sociale) et utilise donc à cet effet les outils bureautiques et numériques. Le médiateur exerce ses activités sur un territoire géographique ou défini par une problématique sociale identifiée. Il ou elle accueille les publics dans un lieu dédié à la médiation ou se déplace, y compris au domicile des personnes. Il (elle) peut être joignable à tout moment lors de ces déplacements. Selon le contexte le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services travaille seul ou en équipe. Il (elle) peut être amené(e) à travailler le soir ou le week-end.

    Plaquette MSADS 2019

    Organisation du cursus

    Durée du cursus : 12 mois

    Volume horaire : 700 heures (455 h de formation théorique et 245 h de formation pratique)

    Rythme : une semaine par mois

     

    Équipe pédagogique

    Responsable de formation

    Laurence MORVAN

      lmorvan@collcoop.org

      04 42 17 03 00

    Secrétariat

    Anne-Laure PILLARD

      alpillard@collcoop.org

      04 42 17 03 05

  • Objectifs

    Ce Titre Professionnel a été rénové du fait de la normalisation du domaine de la médiation sociale et de la dématérialisation des services publics : en effet, les contours et les descriptions des compétences ont été actualisés.

    La structuration s’est faite autour de l’acquisition des trois activités types (Certificats de Compétences Professionnelles – CCP) correspondant aux besoins du marché de l’emploi :

    • CCP 1 : «Contribuer à une veille sociale et participer aux réseaux professionnels d’un territoire »
    • CCP 2 : « Assurer un service de médiation sociale »
    • CCP 3 : « Faciliter et organiser des activités supports à la médiation sociale »

    Cette formation s’adresse aux professionnels de l’accompagnement social de proximité non-diplômés, œuvrant déjà sur le terrain souvent « hors les murs » et souhaitant se qualifier ; à toute personne souhaitant s’investir dans le développement d’actions de prévention, de veille sociale, d’information, y compris les personnes en reconversion professionnelle.

    Il s’agit de former des professionnels œuvrant au sein de l’espace public, autonomes, opérationnels, capables de développer des actions de prévention, de veille sociale, d’information et de développer un partenariat opérationnel riche. Déjà positionnés, souvent en binôme, sur des terrains d’intervention fortement urbanisés et parfois même fragilisés, il s’agit bien de «professionnels de la proximité» dotés de savoir-faire issus de leur expérience et de leur connaissance du milieu urbain dans toutes ses composantes.

    La formation du Médiateur Social Accès aux Droits et Services rassemble un public très hétérogène tant du point de vue des origines socio-professionnelles que des trajectoires individuelles. La formation, à partir de cette diversité, créera une dynamique apprenante.

  • Contenu

    Les objectifs pédagogiques des contenus de formation se répartissent en trois domaines de formation (DF) correspondant aux CCP, et sont organisés comme suit :

    DF 1 : Connaissance des publics et des territoires d’intervention (140 heures)

    • Analyser les caractéristiques d’un territoire d’activité
    • Identifier les acteurs en lien avec son activité et s’insérer dans les réseaux existants
    • Contribuer à la veille sociale sur un territoire d’activité

    DF 2 : « Communication et techniques de médiation sociale (203 heures)

    • Accueillir les personnes et présenter le cadre de la médiation sociale
    • Identifier avec la personne les différentes composantes d’une situation
    • Faciliter l’accès aux droits et aux services dématérialisés
    • Rétablir la relation entre une personne et une structure par un processus de médiation sociale
    • Contribuer à la résolution de situations conflictuelles par un processus de médiation sociale
    • Accompagner la personne dans la mise en œuvre de ses démarches
    • Rendre compte de son activité
    • Analyser sa pratique de médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services

    DF 3 : Les activités support à la médiation sociale (112 heures)

    • Contribuer à l’élaboration et à la construction d’une activité support à la médiation sociale
    • Contribuer à la mise en œuvre d’une activité support à la médiation sociale
    • Participer à l’évaluation d’une activité support à la médiation sociale

    Pour plus de détails, voir les référentiels.

  • Conditions

    Peuvent être candidats à l’accès à la formation :

    • Être titulaire d’un diplôme de niveau CAP/BEP à Bac+2 dans le secteur social, juridique ou de l’animation socioculturelle
    • Ou disposer d’un Titre Professionnel de niveau V dans le domaine de la médiation, des services ou équivalent avec un an d’expérience professionnelle dans la médiation ou en contact avec le public
    • Ou disposer d’un niveau de classe de 1ère ou équivalent avec une expérience professionnelle ou bénévole en contact avec le public

    La formation est ouverte aux demandeurs d’emploi, aux salariés dans le cadre du Congé Individuel de Formation ou du plan de formation de leur entreprise, aux salariés dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou d’un contrat d’avenir.

  • Inscription

    Tarifs 2019

    •   Frais de dossier : 100 euros
    •   Coût de la formation : 4550 euros

    Les devis sont établis sur demande : Merci d’utiliser le bouton à votre droite

    Contact : Merci d’utiliser le bouton à votre droite

    Modalités de recrutement: les dossiers de candidatures sont centralisés et réceptionnés au CCPAM en continu.

    Date limite de dépôt de dossier : juin 2019

    Limitation de recrutement : dans la limite de 15 stagiaires.

    • Constitution d’un dossier d’admission comportant les pièces justificatives relatives aux conditions fixées, un curriculum vitae et un texte de présentation personnalisée de son parcours professionnel.
    • Entretien de positionnement avec le responsable de formation : l’entretien permet d’apprécier, outre son niveau scolaire, la capacité du candidat à rentrer dans un processus formatif se déroulant sur une année.

    Pour connaitre les dates d'entretien reportez vous à la page d'accueil du site. L'onglet INFOS "Prochains entretiens de sélection" est mis à jour régulièrement. Merci d'adresser votre dossier au moins une semaine avant la date d'entretien, le secrétariat vous appellera à réception du dossier pour finaliser le RDV.

    Accueil et Accompagnement des étudiants (élèves) en situation de handicap ou à besoins particuliers :
    Le dossier de candidature comporte une fiche permettant aux personnes ayant une reconnaissance handicap et qui souhaitent le signaler, de bénéficier d’aménagement de parcours et/ou d’examen.
    Contact Référent handicap pour RDV :
    Carine BAUVAL - 04 42 17 03 06 (entre 8h et 13h) ou referenthandicap@collcoop.org

     

  • Calendrier

    Rentrée : septembre 2019

    Durée : de 12 mois, une semaine par mois

    Formation théorique : 455 H

    Formation pratique : 245 h

  • VAE

    Validation des acquis de l'expérience (VAE)

    La validation des acquis de l’expérience permet de valider tout ou partie du diplôme suite à l'arrêté du 8 juin 2004.

    Pour être candidat, vous devez avoir exercé à temps plein pendant au moins 1 an, une activité professionnelle salariée, non salariée ou bénévole en rapport avec le référentiel d'activités du MSADS.

    Post VAE

    L’entrée en formation MSADS est également possible en POST VAE pour les candidats n’ayant obtenu qu’une validation partielle du jury VAE. Dans ce cas, le candidat est dispensé des épreuves du diplôme attachées aux compétences déjà validées ainsi que des formations théoriques et pratiques qui y correspondent.

    Contactez-nous pour un entretien personnalisé avec la personne responsable de la VAE au Collège Coopératif

  • Documents à télécharger